Qu’est-ce que le coaching ?

Dernière mise à jour : août 3



Si tu es ici, tu as peut-être déjà une idée de ce qu’est le coaching, cette discipline très à la mode qui serait un moteur de réussite pour 80% des personnes coachées*.

Tu as toi-même certainement déjà vu, dans des shows télévisés ou sur les réseaux, des coachs qui t'ont inspiré et donné envie de prendre ta vie en main.


Mais tu te dis peut-être que la promesse est trop belle. Est-ce que le coaching permet vraiment de faire changer les choses ?


Dans cet article, je vais tenter de répondre à tes questions pour te donner envie d’investir en toi-même.



1. Un peu d’Histoire



En France, le mot coach est apparu dans les années 80 dans le milieu du sport pour remplacer le mot entraîneur. Le coaching définissait alors l’accompagnement des champions très haut niveau par des professionnels, pour atteindre et dépasser leurs objectifs.


C’est Vincent Lenhardt, un consultant, coach et auteur en management, qui aurait transposé en France le métier de coach au milieu de l’entreprise en considérant que chaque personne était un champion qui avait besoin d’un coach pour révéler son potentiel.



2. Concrètement, qu’est-ce que le coaching ?


Pour répondre à cette question, je suis allée piquer à François Delivré dans son ouvrage “Le métier de Coach” quelques définitions de cette notion.


La plus simple qu’il nous donne est peut-être la suivante :


“Une série d’entretiens individuels entre une personne (le coaché) et un professionnel (le coach) qui ont pour but d’aider la personne à atteindre ses objectifs et réussir sa vie professionnelle et personnelle.


Cette définition nous permet d’identifier les objectifs du coaching mais ne nous explique pas comment la série d’entretiens va t’aider à les atteindre.


“Le coaching est l’art d’aider une personne à trouver ses propres solutions” (définition inspirée de la maïeutique socratique).


J’aime beaucoup cette définition, car elle met le doigt sur la manière dont le coach va agir pour t’aider à atteindre tes objectifs.


On poursuit avec une dernière définition, qui concerne le coaching en entreprise :


“Le coaching en entreprise vise à faire progresser les personnes en libérant leur potentiel. Progresser en vue d’une meilleure performance certes, mais souvent, tout autant, pour un mieux être avec une dépense d’énergie moins forte, moins de stress, moins de souffrance, plus de relations et plus de plaisir et de joie” (définition de Bénédicte Gautier et Marie-Odile Vervish dans “Le manager-coach”).


Cette définition est très intéressante car elle met en lumière le gain de performance et de bien-être au travail, qui sont les raisons qui poussent les entreprises à faire coacher leurs salariés ou les entrepreneurs à se faire coacher.


Ces derniers font appel à des coachs pour résoudre des problématiques telles que :

la frustration de vouloir offrir plus, de ne pas gérer leur colère et leurs émotions. Ils sont en quête de sens, souhaiteraient avoir plus d’impact et obtenir un meilleur équilibre vie pro/vie perso.


3. Quelques chiffres clés


Selon les définitions ci-dessus, le coaching aurait de nombreux bienfaits sur la qualité de vie professionnelle et personnelle des coachés. Mais qu’en-est il des faits ?


Une étude mondiale récente de l’International Coach Federation (ICF) nous indique que 80% des personnes qui ont bénéficié d’un coaching professionnel déclarent avoir développé leur confiance en soi.


Plus de 70% bénéficient d’un meilleur rendement professionnel avec des relations interpersonnelles et une communication plus efficace.


Enfin, 86% des entreprises déclarent avoir récupéré leur investissement dans le coaching et plus encore.


Des chiffres plutôt encourageants donc, quand on sait que le nombre de créations d’entreprises est en hausse de près de 20% chaque année selon l’INSEE. Pour les nouveaux entrepreneurs, la piste du coaching pourrait ainsi être un accélérateur de succès.



4. Le choix du coach et du type de coaching


Il est primordial de bien choisir son coach pour bénéficier de l’accompagnement le plus proche de ses besoins. Je te conseille aussi de t’assurer qu’il soit certifié par un organisme comme l’ICF, SF Coach ou l’EMCC. Ces organisations professionnelles permettent de s'assurer de la qualité du coaching et du respect du code de déontologie des coachs.


Il faut savoir qu’en plus du diplôme de coach, certains sont formés à certaines thérapies brèves, qui permettent de faire disparaître des symptômes liés à des blessures profondes dans un temps relativement court. La programmation neuro-linguistique (PNL) par exemple, est utile pour les personnes ayant des problèmes d’ordre relationnel ou soumis à un fort stress. Il existe d’autres thérapies brèves très intéressantes et on a écrit un article à ce sujet. Si cela t’intéresse, c’est par ici.


Le choix de ton coach dépendra donc de ton profil et de tes besoins. Pour les identifier, je t’invite à réfléchir aux questions suivantes :


  • Qu’est-ce qui fait que tu fais appel à un coach ? Quels sont tes objectifs ?

  • Quels sont les éléments qui te bloquent ?

  • Quels résultats aimerais-tu atteindre ?


En attendant de trouver les réponses, je te souhaite une très bonne recherche de ton coaching idéal !


Sache que chez Emelior, nous sommes spécialisés dans le coaching des entrepreneurs et des investisseurs. Si c’est ton cas, nous pouvons t’accompagner dans ta quête de performance, de sens mais aussi de mieux-être.


Sens-toi libre de nous contacter ici pour qu’on puisse identifier tes besoins et mettre en place un plan d’accompagnement qui te ressemble.



*Source : ICF