Entrepreneur.e.s : La Peur de tout perdre

En tant qu’entrepreneur.e.s, s’il y a bien un moteur qui nous tient éveillé.e.s la nuit, qui nous aide à nous réveiller le matin, et qui nous donne la force de continuer à travailler dans n’importe quelle condition,

c’est la peur.



Notamment, la peur de tout perdre.


La peur d’avoir à gérer de grosses pertes financières et sociales. La peur que la vie que tu avais créé s’effondre. La peur du regard des autres. La peur de ne plus pouvoir subvenir aux besoins de tes proches. La peur de les entraîner dans ta chute… et j’en passe.


Ce sentiment de peur continuel a tendance à générer de l'anxiété, un manque de confiance et un équilibre de vie quelque peu compromis.


Chez Emelior, on te donne des clés pour préparer ton mindset à la gestion de la peur et on t’explique comment la transformer en une force.



1. La peur est un sentiment nécessaire à la survie de l’humanité


On a tendance à classer la peur dans les émotions négatives, avec la tristesse ou la colère.


Mais à ton avis, à quoi sert la peur ? Quelle est son utilité ?


Il faut savoir qu’il n’existe pas d’émotion négative comme on pourrait le penser, mais uniquement des signaux que notre cerveau nous envoie pour nous aider.


En psychologie, la peur est en fait une émotion fondamentale qui a pour mission de te protéger et te permettre d’anticiper.


Bien qu’elle puisse sembler désagréable, elle n’est pas négative et va jouer un rôle important dans l’anticipation des risques et points bloquants qui pourraient survenir…


C’est comme une part de toi un peu mère poule qui a à cœur de te faire passer un message dans l’optique de prendre soin de toi. Si tu écoutes vraiment ce qu’elle a à te dire et que tu lui réponds intérieurement que tu as entendu son message, elle va te laisser tranquille et passer à autre chose. Tu pourras ainsi anticiper les prochaines fois pour que cette mère poule ne s’inquiète plus.



2. On a peur de ce que l’on ne connaît pas et à cause d’expériences difficiles qu’on a vécu :

identifie tes craintes pour mieux rebondir



Dans la vie de l’entrepreneur, il y bien des choses que l’on ne maîtrise pas forcément : un changement de cadre légal, l’arrivée d’un nouveau concurrent moins cher - innovant, un événement naturel qui compromet la production, etc.


Cette incertitude sur l’environnement peut être un frein à ta confiance en l’avenir et en la possibilité de faire progresser ton entreprise.


La peur est ici un message qui te dit qu’il faudrait peut-être mettre des actions en place pour réduire cette incertitude, ou y répondre de manière plus agile.


Elle arrive également souvent en rappel d'événements plus ou moins traumatisants. Par exemple, vous pouvez ressentir une forte appréhension de vous exprimer en public car une partie de vous se souvient des moqueries reçues pendants vos jeunes études et inconsciemment cette part craint toujours que ça se reproduise.


On t’invite donc à identifier les raisons de ta peur pour mettre de la clarté sur ce que ton cerveau a identifié comme étant potentiellement dangereux pour toi et ton entreprise.



3. Élabore un plan d’action


Après avoir identifié les raisons de tes peurs, réfléchis aux actions concrètes à mettre en place pour gagner en sérénité.


Par exemple :

  • Prendre le temps de t’entourer d'experts de confiance : avocats, comptables etc… qui avec leurs connaissances pourront te rassurer et te soutenir selon tes questionnements et problématiques.

  • Suivre une formation dans un domaine que tu as besoin de développer pour te sentir plus en confiance.

  • Si une peur liée à un traumatisme ancien fait régulièrement surface, va voir un thérapeute pour t’en libérer et aller de l’avant sereinement. Nous savons que cette partie est souvent laissée de côté et pourtant elle permet de faire un bon en confiance, élément essentiel en entrepreneuriat ! Découvre ici nos accompagnements sur le sujet.


Ne te contente pas d’y réfléchir : prends rendez-vous, note tes actions quelque part, avec une date butoire pour rendre cela plus concret, et réserve des créneaux sur ton agenda pour prendre le temps de les réaliser.



4. Prends du recul


Nos peurs ont tendance à réduire notre champ de vision. Parfois, prendre conscience du temps qu’il nous reste à vivre permet de prendre du recul et relativiser certaines de nos peurs.


Voici un exercice tiré du Carnet du temps : Calendrier de la vie de Tim Urban


“Dans son excellent TED sur la procrastination, Tim Urban nous offre une nouvelle manière d’appréhender le temps. Cette matrice composée de 4680 petits carrés représente chaque semaine de notre vie et ce jusqu’à 91 ans ! Cochez toutes les cases déjà passées et photographiez cette image dans votre esprit. À vous de profiter au mieux de ces journées, et ceci à partir de maintenant !”


Créée une copie du Google Docs pour faire l'exercice



Alors, si tu prends du recul,

Es-tu fier.e de ce que tu as accompli ?

As-tu passé assez de temps avec les gens que tu aimes ?

As-tu réalisé tes rêves ?


Si tu peux répondre oui à ces trois questions, alors tu as atteint un bel équilibre où le bonheur est présent dans ton quotidien. Tu peux être fière de toi !


Si ce n’est pas le cas, je t’invite à redéfinir la place de ta vie professionnelle dans ton équilibre pour que tu puisses t’épanouir à la fois personnellement et professionnellement.


Il s’agirait de faire le point sur :

  • Ce qui compte pour toi.

  • Ce qui est urgent dans ton travail.

  • Les tâches que tu ne prends pas ou plus plaisir à faire et que tu pourrais déléguer.


En conclusion, tu peux dès maintenant travailler sur ton mindset en :

  1. Accueillant la peur comme un signal pour mettre de la clarté dans la gestion de ton entreprise,

  2. Mettant en place un plan d’action pour la soulager et aller au bout de ce dont tu es capable avec résilience*,

  3. Identifiant ce qui est important pour toi et accepter de renoncer au reste.


*“La résilience est la capacité d’une personne ou d’un groupe à se développer bien, à continuer à se projeter dans l’avenir, en présence d’événements déstabilisants, de conditions de vie difficiles, de traumatismes parfois sévères ”


Définition tirée de "La résilience", Un regard qui fait vivre, Michel Manciaux (Cairn)




0 commentaire